What would you like to search for?

Le WWF salue le fort consensus sur l'objectif mondial pour la nature au Congrès mondial de la nature de l'UICN à Marseille

Communique de presse Le WWF applaudit les motions clés sur un cadre mondial solide et ambitieux pour la biodiversité, les droits des populations autochtones et les aires protégées, le moratoire sur l'exploitation minière des fonds marins et la lutte contre les causes profondes des pandémies ; il salue la nouvelle Présidente de l'UICN et demande instamment aux membres de se concentrer sur l'accord et la mise en œuvre d'un cadre mondial pour la biodiversité dans les mois décisifs à venir.

Marseille, 10 septembre 2021 - Alors que le Congrès mondial de la nature de l'UICN à Marseille touche à sa fin, le WWF se félicite du vote positif de la motion 040 qui appelle tous les membres de l'UICN, y compris les gouvernements et les ONG, à élaborer, adopter et mettre en œuvre un nouveau plan d'action pour la nature - un Cadre mondial pour la biodiversité dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique - qui devrait avoir pour objectif primordial d'inverser la perte de biodiversité pour parvenir à un monde positif pour la nature d'ici 2030.
 
La forte ambition et l'alignement dont font preuve de nombreux gouvernements et organisations de la société civile doivent maintenant être reflétés de toute urgence dans les négociations de la CDB afin de garantir que ces progrès ne soient pas réduits à néant.
 
"D'ici 2030, notre monde ne doit pas seulement devenir plus équitable et neutre en carbone - il doit aussi devenir positif pour la nature", a déclaré Marco Lambertini, directeur général du WWF International. "Le résultat d'aujourd'hui nous rapproche d'une étape importante et nécessaire pour obtenir un accord positif pour la nature qui garantira qu'il y aura plus de nature dans le monde en 2030 qu'au début de la décennie."
 
Parmi les autres motions clés que les gouvernements devront maintenant mettre en œuvre, citons un moratoire sur l'exploitation minière des fonds marins afin de protéger les écosystèmes fragiles des grands fonds ; un objectif de protection et de conservation efficaces et équitables d'au moins 30 % des terres, des mers et des eaux, tout en veillant à ce que toutes les terres et les eaux, traditionnellement gouvernées et conservées par les peuples autochtones et les communautés locales, soient reconnues et protégées de manière appropriée ; et l'élaboration de stratégies de prévention des pandémies axées sur l'évitement et la réduction de l'impact négatif de l'homme sur la nature, par exemple en arrêtant et en inversant la conversion des terres et en mettant fin au commerce illégal d'espèces sauvages vivantes.
 
Le WWF se félicite également de l'élection à la Présidence de l'UICN, de Razan Al Mubarak - la première femme du monde arabe à la tête de l'UICN.
"Nous sommes impatients de travailler avec Mme Al Mubarak et son équipe, ainsi qu'avec tous les gouvernements et organisations, pour mettre en œuvre ces motions, alors que nous nous dirigeons vers des mois charnières pour la nature. Cela peut et doit aboutir à un accord mondial ambitieux pour la nature qui, à l'instar de l'Accord de Paris sur le changement climatique, fixe un objectif mondial clair pour la nature à l'horizon 2030 afin d'inverser la tendance à la perte de la nature et de la biodiversité, et de conduire des transitions justes et positives pour la nature dans les secteurs économiques - principalement les systèmes et infrastructures alimentaires. Le consensus construit ici à Marseille représente une injection de confiance bienvenue et bien nécessaire qui peut dynamiser les négociations urgentes et importantes vers un engagement positif pour l'avenir de toute vie sur terre", a ajouté Lambertini.
 
--- fin---
Pour de plus amples informations, veuillez contacter news@wwfint.org
 
Notes :
Motion 040: Élaborer et mettre en œuvre un cadre mondial de la biodiversité pour l'après-2020, transformateur et efficace. Points forts :
La motion appelle tous les membres à s'efforcer " d'arrêter et d'inverser la perte de biodiversité pour parvenir à un monde positif pour la nature d'ici 2030 ", et note " ... l'appel des membres de l'UICN pour un monde équitable, positif pour la nature et net zéro, afin de garantir qu'il y ait plus de nature dans le monde en 2030 qu'en 2020... ".
Les membres de l'UICN ont convenu d'objectifs clairs pour 2030, notamment l'augmentation de la superficie, de la connectivité et de l'intégrité des écosystèmes, l'élimination des extinctions d'origine humaine et la réduction de moitié de l'empreinte écologique, ainsi que des actions de transformation, notamment pour assurer une transition juste et positive pour la nature de nos économies et transformer nos systèmes alimentaires. Nous devons maintenant travailler tous ensemble pour garantir qu'ils fassent partie de l'accord final de la COP15 et qu'ils soient immédiatement mis en œuvre. La motion demande également que l'on se concentre sur les secteurs clés : alimentation, agriculture, pêche, forêts et infrastructures.
 
Motion 101: Fixer des objectifs de conservation par zone en se basant sur des preuves de ce dont la nature et les gens ont besoin pour prospérer. Principaux points forts :
La motion demande à toutes les composantes de l'UICN d'accorder la priorité au soutien à la participation pleine et effective des populations autochtones et à la mise en œuvre de toutes les activités de protection, de conservation et de restauration avec le consentement libre, préalable et éclairé des populations autochtones, et avec la reconnaissance appropriée des droits des populations autochtones sur leurs terres, leurs territoires et leurs ressources.
La motion appelle toutes les composantes de l'UICN à soutenir, au minimum, un objectif de protection et de conservation efficaces et équitables d'au moins 30% des zones terrestres, des eaux intérieures et des zones côtières et marines, respectivement, en mettant l'accent sur les sites d'importance particulière pour la biodiversité, dans des systèmes bien connectés d'aires protégées et d'autres mesures efficaces de conservation par zone (OECM) d'ici 2030 dans le cadre mondial de la biodiversité post-2020.

Motion 135: Promouvoir la santé humaine, animale et environnementale, et prévenir les pandémies grâce à l'approche "Une seule santé" et en s'attaquant aux facteurs de perte de biodiversité. Principaux points forts :
La motion invite les membres à donner la priorité à la nécessité de prévenir les futures pandémies dues aux zoonoses en s'attaquant aux facteurs de déclin de la biodiversité. Il s'agit notamment d'adopter une approche "One Health" (une santé) afin que le commerce des espèces sauvages ne présente pas de risque important pour les écosystèmes et la santé humaine ou animale. Elle appelle les gouvernements et les parties prenantes concernées à s'attaquer d'urgence :
  1. au changement d'affectation des terres qui entraîne la fragmentation et la dégradation des habitats,
  2. à l'expansion et à l'intensification de l'agriculture,
  3. aux systèmes et pratiques de production alimentaire insalubres et autres qui augmentent le risque de propagation des agents pathogènes, et
  4. au commerce et à la consommation non sécurisés d'espèces sauvages.
Motion 069: Protection des écosystèmes et de la biodiversité des grands fonds marins par un moratoire sur l'exploitation minière des fonds marins. Principaux points forts :
La motion appelle les États membres de l'UICN à mettre en œuvre un moratoire sur l'exploitation minière des grands fonds marins, l'émission de nouveaux contrats d'exploitation et de nouvelles explorations, et l'adoption d'une réglementation sur l'exploitation minière des fonds marins.

Share This!

Help us spread the message