Ecotourisme communautaire et conservation des bonobos dans la région de Malebo | WWF DRC

What would you like to search for?

Ecotourisme communautaire et conservation des bonobos dans la région de Malebo

​Le 27 septembre était célébré la Journée internationale du Tourisme. Nous en profitons pour faire un clin d’œil à la zone de Malebo à quelques 500 km au nord de Kinshasa, où le WWF et l’ONG locale Mbou-Mon-Tour réalisent en partenariat un projet d’écotourisme de vision des bonobos au profit des populations locales.

Le 27 septembre était célébré la Journée internationale du Tourisme. Nous en profitons pour faire un clin d’œil à la zone de Malebo à quelques 500 km au nord de Kinshasa, où le WWF et l’ONG locale Mbou-Mon-Tour réalisent en partenariat un projet d’écotourisme de vision des bonobos au profit des populations locales.

L'écotourisme est centré sur la découverte de la nature,  le respect de l'environnement et de la culture locale. Ici, l’accent est mis sur le développement communautaire par les communautés elles-mêmes et la découverte de la culture Téké.  Localement, les Batéké respectent un interdit alimentaire sur les bonobos qu’ils considèrent comme un ancêtre quasi-humain.

L’écotourisme et la valorisation des savoir-faire locaux constituent des axes forts de développement durable de la zone de Malebo. Il constitue une activité génératrice de revenus supplémentaires pour les populations locales. Pour parvenir à cette forme de valorisation de l’espace et des savoir-faire locaux, des actions d’accompagnement des communautés locales sont mises en place dans une démarche participative visant la préservation des ressources naturelles. 

L’analyse des ressources disponibles sur place montre que la zone dispose d'atouts pouvant être développés en produits touristiques diversifiés qui peuvent valoriser le patrimoine culturel et naturel local et faire émerger.la zone de Malebo comme une destination attractive. Depuis quelques années, le WWF RDC et son partenaire Mbou-Mon-Tour s’activent à développer une image marketing forte pour attirer une clientèle ciblée et désireuse de voir le bonobo dans son habitat naturel.

L’activité touristique pour être pérenne doit contribuer à l’autonomisation des communautés locales au moyen de leur participation aussi bien au niveau de la prise de décision que dans le processus de développement. A Malebo, les communautés locales et plus particulièrement les femmes ne sont plus considérées comme des acteurs passifs du tourisme.

Elles participent à déterminer leur propre développement au travers de la valorisation des produits forestiers non ligneux, et de la fabrication des œuvres d’arts, grâce à l’accompagnement soutenu du projet. Bien que les retombées économiques de ces activités et des revenus d’écotourisme soient encore faibles, elles sont compensées par un sentiment de reconnaissance de leurs patrimoines culturels et environnementaux au niveau national, régional et mondial.

Les atouts de la zone de Malebo comprennent également des espèces remarquables de plantes, d'oiseaux, de papillons et de libellules, des grands et petits mammifères, des amphibiens, des reptiles, des coléoptères terrestres et des araignées. 

Les ambitions du projet d’écotourisme sont de nouer plus de contacts avec les professionnels du tourisme pour accroitre le nombre des touristes à Malebo. A cause de la pandémie de la Covid-19, plusieurs visites des opérateurs de tourisme ont été différées au premier trimestre de l’année 2021. De nouveaux contacts ont été noués avec de nouveaux opérateurs du tourisme en Europe et en Afrique (en Espagne et au Botswana plus précisément).

Share This!

Help us spread the message