WWF dote les ménages de la cité de Sake/Masisi dans le paysage Virunga en RDC de Kits solaires et digesteurs de biogaz | WWF DRC

What would you like to search for?

WWF dote les ménages de la cité de Sake/Masisi dans le paysage Virunga en RDC de Kits solaires et digesteurs de biogaz

Avec une hydrographie opulente, la RDC pouvait aisément prétendre à un potentiel hydroélectrique de forte capacité de desserte (estimé à 100.000 Mégawatts), soit ±13% du potentiel hydroélectrique mondial. En dépit de ce potentiel énorme, une bonne partie du territoire national demeure sans électricité.

Le taux d’accès des populations à l’électricité est de 1,0% en milieu rural, 30,0% pour les villes et seulement 6,0% sur le plan national alors que la moyenne en Afrique subsaharienne est de 24,6% (Source : Atlas du Ministère des Ressources Hydrauliques).

La question d'énergie domestique demeure donc une préoccupation majeure pour les populations congolaises. Elles sont obligées de recourir au bois de chauffe et au charbon de bois pour satisfaire leurs besoins énergétiques. La province du Nord-Kivu et la ville de Goma, capitale de la province, n’en font pas exception, car confrontée au même problème de déficit en énergie électrique à l’instar d’autres provinces du pays.

Les besoins énergétiques des populations constituent donc un des facteurs majeurs de déforestation autour de la grande ville de Goma dans l’Est de la RDC. Goma fait ainsi partie de différents fronts de lutte contre l’exploitation illégale des forêts du Parc national des Virunga que mène le WWF dans le cadre de son projet EcoMakala.

A cet effet, depuis  le mois de mars 2019, une nouvelle initiative est venue s’ajouter à la gamme d’activités destinées à couvrir les besoins énergétiques des populations et contribuer de manière assez significative à cette lutte, il s’agit de la distribution , par le WWF-RDC,  des digesteurs pour la production de biogaz domestique et des Kits complets de panneaux solaires pour la promotion de l’utilisation de l’énergie durable dans le ménage.

M.MARTIN KABALUAPA, Directeur National du WWF-RDC a officiellement et symboliquement remis un Kit solaire complet à la population de Sake le  Mercredi 09 octobre 2019 ; Kit réceptionné par le Mwami du Groupement Kamuronza M. BAUMA BISIBU WABULENDA.
Dans l’ensemble, 39 Kits solaires et digesteurs de Biogaz ont été remis aux ménages de la cité de Sake/Masisi dans le paysage Virunga en RDC.
L’énergie solaire est une énergie propre et gratuite. Le kit solaire photovoltaïque en auto consommation  permet  ainsi de consommer tout au long de la journée l’énergie produite par les rayons du soleil.
Le biogaz est un gaz composé essentiellement de méthane produit par la décomposition de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Le processus de sa fabrication est parfaitement naturel et il peut servir de combustible. Pour arriver à fabriquer du biogaz les matières organiques (déchets ménagers, de plantes ou d’animaux) sont placées dans une cuve ou enceinte appelée  digesteur où elles subiront une décomposition par des microbes anaérobiques, c’est-à-dire des microbes qui se développent en l’absence d’oxygène. Lorsque le biogaz est produit dans un digesteur, il est facilement récupérable et valorisable. Le gaz recueilli peut faire fonctionner un réchaud pour la cuisson des aliments.
 
 


 ''Ma famille est très joyeuse et remercie WWF d’être parmi les bénéficiaires de ce projet a déclaré Monsieur JOSEPH KIANA chef de ménage dans le village de la localité de Luhonga, voisin proche du parc. Avec le  panneau je n’allume plus  ma lampe à pétrole, car j’ai de la lumière pour éclairer ma maison. Le réchaud biogaz cuisine vite et ma femme a réduit la fréquence d’utilisation de bois de chauffe et braise pour la cuisson.''

Pour THIERRY LUSENGE, Directeur a.i. des programmes WWF à l’Est, ce projet appuyé par la COOPÉRATION BELGE AU DÉVELOPPEMENT /DGD  dans le cadre de la Gestion durable des ressources du bois et l’économie de l’énergie dans le ménage vient à point nommé pour une participation plus active des populations vivant autour du parc dans la lutte contre la déforestation. Sake est une phase pilote expérimentale et le projet pourrait s’étendre à d’autres sites autour du parc national des Virunga, a-t-il ajouté.