Les pièges caméras révèlent la faune de la Réserve naturelle du triangle de la Ngiri | WWF DRC

What would you like to search for?

Les pièges caméras révèlent la faune de la Réserve naturelle du triangle de la Ngiri

Dans la Réserve naturelle du triangle de Ngiri, le WWF a formé l’équipe de recherche et de surveillance de l’ICCN pour surveiller les espèces phares (éléphants, chimpanzés et hippopotames) à l’aide de caméras piège (camera traps) en collaboration avec les communautés locales.

Dans la Réserve naturelle du triangle de Ngiri, le WWF a formé l’équipe de recherche et de surveillance de l’ICCN pour surveiller les espèces phares (éléphants, chimpanzés et hippopotames) à l’aide de caméras piège (camera traps) en collaboration avec les communautés locales. Le programme utilise au total neuf caméras piège (une capturant la vidéo et huit les images fixes). Les caméras piège ont l’avantage de fonctionner jour et nuit, elles peuvent détecter des espèces rares et cryptiques et constituent un outil idéal pour les régions isolées, car il n’est pas nécessaire d’y accéder tous les jours.

Images de chimpanzés et d’éléphants

Chaque mois, l'agent de biosurveillance de l'ICCN et un membre de la communauté vérifient les caméras pièges et procèdent au téléchargement des images. Le 25 avril 2019, lors des dernières vérifications, l'équipe était heureuse de découvrir des images de chimpanzés capturées par une caméra le 20 avril et des images d'éléphants capturées le 18 avril. Dans le passé, des images d'hippopotames avaient été documentés grâce aux caméras piège. Les chimpanzés et les éléphants font face à des menaces telles que le braconnage et la destruction de l'habitat dans la réserve de Ngiri. Avec le financement de KFW et du WWF Allemagne, la Réserve naturelle du triangle de la Ngiri espère améliorer encore la protection de la biodiversité dans la région.

Les caméras pièges comme outils d’éducation et de sensibilisation

Les communautés ne soutiendront une stratégie de conservation que si elles la trouvent légitime. Elles ne pourront trouver cette stratégie légitime que si elles acquièrent une connaissance et une compréhension suffisantes de la situation. En produisant des images d'animaux vivant dans les environs des villages, la caméra piège pourra constituer un outil puissant de sensibilisation à la valeur de la biodiversité. Les caméras piège pourrait enregistrer la présence d'espèces peu connues. Des images d'animaux recueillis dans les caméras seront partagées avec tous les comités de développement locaux adjacents à la réserve ce qui contribuera à renforcer la légitimité et le soutien des communautés locales dans les activités de conservation.

Les caméras pièges et la recherche sur la faune

Les caméras pièges contribueront à améliorer la compréhension de base de la présence, de la répartition, de l’abondance et des caractéristiques démographiques de la faune (sexe ratio, taille du groupe, présence de jeunes, période de reproduction, etc.) dans la réserve et aideront à fournir des informations sur certains aspects environnementaux trouvés dans la réserve (emplacement des zones d’alimentation préférentielles, présence de sel à lécher et autres caractéristiques attirant la faune).

Le WWF dans le Triangle de la Ngiri

L’intervention du WWF dans la réserve naturelle du triangle de Ngiri comprend la protection et la gestion des zones à haute valeur de conservation, la recherche et la surveillance, la gestion collaborative, l’amélioration des moyens d’existence grâce à des activités génératrices de revenus verts. Par ailleurs l’introduction d’un bateau ambulance, une innovation dans un contexte de difficultés d’accès aux centres de santé, a amélioré la santé de la communauté, établissant ainsi un lien entre la conservation et le souci du développement des communautés locales adjacentes à la réserve.