What would you like to search for?

Réunion technique du projet « Due diligence sur les droits humains dans le bassin du Congo »

Le WWF-RDC a lancé un nouveau projet: “Due Diligence en matière de droits humains dans le bassin du Congo – Renforcement des droits des communautés autochtones et locales dans et autour des aires protégées » qui aborde les questions liées à la participation des peuples autochtones et des communautés locales à la conservation de la nature et au respect de leurs droits au cours de l’exécution des programmes de conservation.

Coordonné par le WWF RDC, le projet travaillera avec des organisations de la société civile de RDC, du Cameroun et de République centrafricaine.

On se souviendra que des allégations sur des abus des droits humains révélées en 2019 avaient mis en lumière des dérapages de la part d’écogardes du Parc National de Lobéké (LNP) au Cameroun, du Parc National de la Salonga (SNP) en RDC et des Aires Protégées de DzangaSangha (DSPA) en RCA.

Ces révélations ont été l’occasion d’une réflexion en profondeur sur les mesures de sauvegarde pour assurer le respect des droits des communautés locales et des peuples autochtones vivant autour de ces aires protégées marginalisées et éviter la répétition des dérives constatées.

En vue de renforcer la dynamique régionale de ce projet et permettre aux différents partenaires d’échanger sur les enjeux et défis que rencontrent les peuples autochtones et communautés locales dans leurs pays, une réunion technique régionale a été organisée à Kinshasa du 15 au 16 juillet dernier.

Cette réunion a eu pour objectif principal de faciliter un échange d’expériences entre les partenaires du projet dans la région afin de créer une dynamique qui renforcera la collaboration des organisations partenaires dans la mise en œuvre du projet.

La conservation des ressources naturelles ne peut se faire sans les communautés locales et peuples autochtones dont les modes de vie sont intimement liés à des espaces naturels préservés. Pour rappel, le WWF milite ainsi pour une conservation inclusive qui implique la participation et la prise en compte des droits des communautés locales et des peuples autochtones.

Share This!

Help us spread the message