Programme de l’Est | WWF DRC

What would you like to search for?

Programme Est

Virunga a la plus grande diversité d'habitats naturels parmi tous les parcs africains. L'on y trouve des savanes, des plaines de lave, des marécages, des forêts de plaine, des montagnes et deux volcans actifs. Les montagnes enneigées du Ruwenzori culminent à plus de 5.000 m.

Créé en 1925, Virunga est le plus ancien parc national d’Afrique. Il couvre une superficie de 7.900 km2 et constitue un site du patrimoine mondial et un site Ramsar.

Le Programme environnemental autour des Virunga

Ces habitats abritent une riche biodiversité, avec 700 espèces d'oiseaux et 200 espèces de mammifères, y compris des animaux rares et en voie de disparition tels que le gorille de montagne. Virunga est le seul parc au monde à abriter trois taxons de grands singes: le gorille des plaines orientales, le gorille de montagne et le chimpanzé.

L'intégrité du parc est menacée depuis des décennies par l'instabilité chronique dans la région. Le WWF poursuit 3 objectifs principaux:

1. Restaurer et maintenir l'intégrité du Parc National des Virunga
2. Trouver des solutions alternatives à la déforestation
3. Assurer l'éducation environnementale.

Le WWF a développé le projet EcoMakala pour contribuer à la préservation du Parc National des Virunga et de ses environs. Le projet EcoMakala vise à satisfaire les besoins énergétiques des populations rurales autour des Virunga, en produisant du charbon de bois (makala en langue locale swahili) de manière durable.

Traditionnellement, les gens entrent dans le parc pour récolter du bois et le transformer en charbon de bois. Le projet EcoMakala a permis de réduire la pression sur les forêts naturelles en plantant des arbres à croissance rapide qui fournissent ainsi aux populations locales une source de combustible alternatif.

Le programme Virunga est également actif dans la mise en œuvre de plans d’utilisation des terres et la gestion des forêts communautaires en collaboration avec d’autres partenaires du WWF

Cette région contient une riche représentation de la biodiversité de l'Afrique centrale. Le WWF a joué un rôle important dans la délimitation de la Réserve Naturelle d'Itombwe (RNI) reconnue par un décret provincial publié le 20 juin 2016.

La Réserve naturelle d'Itombwe

WWF opère également à Itombwe, dans la province du Sud-Kivu et dans le paysage de Tayna-Itombwe-Kahuzi Biega.

La RNI est un réservoir important pour les espèces en voie de disparition telles que les gorilles des plaines orientales (Gorilla beringei graueri). On y trouve également des forêts de montagne humides (à 3.000 m d'altitude), des forêts de bambous et des salines (malambos), connus pour être des endroits où les animaux sont approvisionnés en minéraux et utilisés comme maternités par certains mammifères.

Située dans la partie sud du paysage de Maiko-Taina-Kahuzi-Biega, la forêt d'Itombwe est la plus grande et la plus isolée des forêts de montagne intactes d'Afrique. On y trouve un grand nombre de gorilles des plaines de l'est et de chimpanzés de l'est, ainsi que des éléphants de forêt et d'autres espèces endémiques.

La réserve naturelle d'Itombwe, un grand bloc forestier du rift Albertin qui constitue un habitat important pour les grands singes, a été créée en octobre 2006. Mais ses limites et sa gestion n'étaient pas clairement définies, entraînant des interprétations différentes, voire des conflits entre les différentes parties prenantes. Les communautés locales souhaiteraientvoir une partie de celle-ci classée comme forêt communautaire.

Depuis la création de la réserve, le projet de conservation du WWF à Itombwe a travaillé avec plusieurs partenaires et avec les communautés locales, pour définir des structures de conservation et de gestion de la forêt. L'objectif à long terme est d'assurer la protection de la biodiversité et de la réserve naturelle d'Itombwe avec le soutien des communautés locales et des peuples autochtones.

Que pouvez-vous faire?

Agissez maintenant!